Lancement d'un Club Pain Bio d'Ile de France

5000 tonnes de pains biologiques, c’est le potentiel de pain pouvant être fabriqué à partir des blés biologiques produits en région Ile-de-France, soit l’équivalent de 20% des volumes en pains servis annuellement en restauration collective. Dans cette région le pain est le produit local emblématique issu des cultures agricoles majoritairement céréalières. Dans les faits, les blés bio franciliens ne sont pas tous utilisés dans la filière locale : une partie n’est pas isolée au moment du stockage et est mélangée avec d’autres blés bio d’origine France. Pourtant, les meuniers fabriquant des farines biologiques d’Ile-de-France et les collectivités souhaitant plus de bio local dans leurs restaurants scolaires sont en réelle demande d’une filière blé-farine-pain bio tracée Ile-de-France.

Le mardi 24 novembre 2015, à l’issu du groupe thématique Plan Bio 2014-2020 sur les « Filières et la Consommation », le Cervia Paris Ile-de-France et le Groupement des Agriculteurs Bio d’Ile-de-France ont signé une convention de partenariat pour animer un Club Pain Bio Ile-de-France. Les présidents respectifs du Cervia et du GAB, Marie Richard et Christian Pierre, se sont félicités de ce rapprochement entre les deux structures pour promouvoir d’une même voix le « bio local ».

La création de ce Club est l’une des actions phares du nouveau Plan Etat-Région. Il a pour vocation de réunir l’ensemble des opérateurs franciliens de la filière Blé-Farine-Pain pour développer l’offre de Pain biologique à base de blés et farines biologiques d’Ile-de-France. Les opérateurs de la restauration collective scolaire seront conviés à rejoindre le Club pour d’une part, avoir une connaissance des boulangers proposant du pain bio régional, et de d’autre part, apporter de la visibilité sur leurs besoins en pains. La demande en restaurant scolaireest un levier important pour développer les volumes de pains bio IdF et par répercussion les surfaces de blés bio Ile de France. La restauration collective scolaire participe ainsi au développement de l’agriculture biologique sur le territoire francilien, par le biais notamment de conversions de céréaliers au bio.

Les adhérents potentiels, qu’ils soient agriculteurs, coopératives, meuniers, boulangers ou collectivités défendant le choix d’un approvisionnement régional seront invités à adhérer au Club au cours de l’année 2016. Des rencontres entre opérateurs de l’amont et de l’aval, des réunions d’informations et des groupes thématiques de réflexion seront organisés sur les sujets liés au développement de la filière.

>> Plus d'informations sur le site du GAB Ile de France